<< Retour au dialogue

Biodiversité citoyenne

Objectif :

Maintenir ou restaurer les corridors écologiques pour préserver la faune et la flore en impliquant activement le citoyen, sensibiliser pour freiner la présence des espèces exotiques envahissantes, vulgariser les connaissances naturalistes sur les espèces

En quoi le projet intervient-il dans la Transition Écologique ? :

Ce projet permet de faire évoluer le modèle de représentation de la biodiversité et des services rendus par la nature sur l'espace citoyen. Ainsi la valeur des notions d'interdépendance entre la nature et la vie des habitants et mise en avant, le jardin devient un lieu d'épanouissement, d'observation de la nature et d'accueil amplifié de la biodiversité.

Quel est l’impact écologique identifié ? :

Chaque jardin d'habitant qui prendra exemple sur les diagnostics pilotes et s'appuiera sur la méthodologie des inventaires participatifs de la biodiversité du projet, pourra devenir un relais local pour la biodiversité et le développement ou le maintien de corridors écologiques.
Ceci constitue une amélioration des passages et conditions de vie des espèces endémiques faune et flore, participe à la baisse et la surveillance de la présence des espèces exotiques envahissantes et améliore la qualité et la gestion des jardins (zéro pesticide, permaculture, jardin bio...)

En quoi est-il innovant et exemplaire ? :

Le projet est :
Innovant parce qu'il permet la rencontre entre l'étude écologique, le citoyen et le résultat fruit de l'action de l'habitant.
Exemplaire par le respect de la nature insufflé au travers des actions mises en place.

Dans quel intérêt, pour le territoire de Pessac, le projet intervient-il ? :

Participation active des citoyens autour d'enjeux locaux et globaux.
Connexion des grandes continuités écologiques majeures de niveau régional et leur prolongement dans l'espace urbain par des continuités de niveau local participant également à la valorisation des grands espaces de nature et à la biodiversité en ville (tel que défini dans le PLU 3.1 dans le cadre du PADD 2.2 et 2.2.1)

Quels sont les besoins nécessaires pour la réalisation du projet ? :

Les moyens humains mobilisés sont une technicienne environnement et un coordinateur. Les moyens matériels concernent des guides d'identification, de la bureautique et de la téléphonie, des fournitures de bureau.

Planning prévisionnel :

De juillet à novembre 2019
- 3 réunions d'équipe en juillet, septembre et novembre
- 1 réunion publique en juillet
- formation des citoyens aux inventaires participatifs, diagnostics pilotes de 5 jardins volontaires, réalisation des inventaires et suivi des participants d'août à octobre
- interprétation des résultats, remise des rapports de diagnostics et réunion bilan de consolidation en novembre.

Coût total du projet (€) :

2455

Détail du Coût du projet :

Pôle technique (réunions, interventions et formations) : 950 €
Pôle coordination (réunion d'équipe et réunion publique, coordination générale) : 1105 €
Déplacements et frais de bouche (lors de réunions, formation et bilan-animation) : 400 €

Quelles difficultés pensez-vous rencontrer et comment pensez-vous les surmonter ? :

Le projet repose sur la volonté d'implication des citoyens qui parfois est difficile à mobiliser (cf projet pilote 2018 : voir Note ou commentaires particuliers) mais le développement d'un communication motivante et inspirante amènera les habitants à adhérer au projet.

Comment voyez-vous le projet sous 1 an ? :

Les jardins des participants auront gagné en biodiversité et en respect de la nature. Les citoyens se sentiront plus concernés.
Fort des interventions exemplaires réalisées lors du projet, d'autres citoyens se sentiront impliqués et voudront s'engager à leur tour. Comme Bordeaux Métropole semble également intéressée, d'autres interventions pourraient se poursuivre via d'autres financements sur le territoire de Pessac ou d'autres villes de la métropole, Pessac serait ainsi identifiée comme la ville pilote du projet développé à l'échelle de la métropole.

Notes ou commentaires particuliers à ajouter :

Le projet proposé dans le cadre de l'appel à projet Pessac durable reposera sur la méthodologie éprouvée lors d'un action "test" développée en 2018 dont voici une synthèse :
Bilan d’action « vers une trame verte et bleue citoyenne »
Un programme pédagogique pour encourager la biodiversité sur son environnement de proximité
Public : citoyens des quartiers de Cap de Bos et Magonty à PESSAC (33600)
Objectif général : Impulser une dynamique citoyenne auprès des habitants d’un quartier à réaliser des actions, individuelles
et collectives, en faveur de la biodiversité sur leur environnement de proximité.
Objectifs pédagogiques :
➢ Sensibiliser aux enjeux des continuités écologiques et de la biodiversité en milieu urbain
➢ Observer la biodiversité de proximité dans une dynamique de science participative
➢ Agir individuellement et collectivement pour encourager la biodiversité
Période de réalisation
Mai à octobre 2018
Pour informer et mobiliser le public autour de notre proposition pédagogique, nous avons tenu un stand durant les
évènements que l’association organise sur la Forêt du Bourgailh, mais aussi, en partenariat avec les comités de quartier,
diffusé des affiches dans les commerces et réalisé une réunion publique.
Les actions pédagogiques proposées :
- des balades nature pour : découvrir la richesse de la biodiversité présente sur les quartiers Magonty et Cap de Bos,
comprendre le principe de corridor écologique, fédérer un groupe d'habitants ;
- un atelier formatif autour d’un outil d’inventaire participatif faunistique et floristique afin d’observer la biodiversité et les
corridors du jardin, dresser un état des lieux en autonomie de son jardin, identifier les manques en termes d’habitat et de
circulation des espèces ;
- des diagnostics écologiques individuels auprès de plusieurs familles afin de dresser un inventaire de leur jardin, faire des
propositions d’installations biodiversité, établir des préconisations en gestion et aménagement.
- un bilan de l’inventaire des jardins et propositions de pistes pour accueillir la biodiversité au jardin via des ateliers
thématiques « agir pour les pollinisateurs », « nourrir et accueillir la petite faune du jardin », « agir contre les espèces
invasives ».
Evaluation de l’action
Résultats ➢ 15 habitants sensibilisés dont un petit groupe de 4 habitants porteurs de la dynamique initiée
➢ 8 familles accompagnées dans leur jardin qui disposent à présent de stratégies d’actions pour encourager
la biodiversité : les atouts de leur jardin et ses facteurs impactant la biodiversité ; des propositions
d’installations pour nourrir et accueillir la petite faune (oiseaux, hérissons, écureuils, chauve-souris,
reptiles) telles que des nichoirs, mangeoires, abris, baignoires ; des propositions d’installations et
plantations pour accueillir les insectes et pollinisateurs ; des techniques pour améliorer le passage de la
faune et favoriser les bonnes pratiques ; des conseils pour traiter les espèces invasives.
Effets Ce programme pédagogique a permis à nos participants :
- de découvrir et observer la biodiversité de leur jardin et leur quartier,
- d’identifier des espèces (faune et flore),
- de prendre en compte la biodiversité dans la gestion de l’espace et de l’aménagement du jardin ainsi que
dans les méthodes de jardinage,
- d’obtenir les clés pour accueillir la biodiversité et favoriser sa circulation.
À l’issue de notre action, les participants ont l’intention d’agir, modifier leurs pratiques pour encourager la
biodiversité sur leur environnement de proximité. Le développement de la relation sensible avec leur jardin,
sa lecture, son observation, ont contribué à l’émerveillement de la biodiversité présente au jardin. Les
inventaires ont participé à l’acquisition de connaissances scientifiques et l’identification des pressions qui
pèsent sur les espèces liées aux activités humaines, nuisances locales, installations du jardin.
Bilan au
regard de
l’EEDD
En partant du cadre de vie individuel, ce projet accompagne le citoyen à « casser » les barrières entre les
espaces, à adopter une démarche globale dans une perspective de vivre un environnement commun. Cette
action favorise le développement durable du territoire en rendant le citoyen acteur de l’amélioration de l’état
de la biodiversité sur son espace privé. En favorisant le lien avec son jardin par l’observation des espèces et
leurs interactions, ce projet participe à une modification des représentations et de son usage. Un jardin qui
avec son potentiel en tant que corridor et lieu de vie, a aujourd’hui le pouvoir de préserver notre biodiversité
de proximité par de simples actions accessibles, conférant un pouvoir d’agir des citoyens.

Publiée automatiquement
Créé il y a 2 mois par Ecosite du Bourgailh