<< Retour au dialogue

L'herbe pessacaise

Objectif :

Ne plus tondre les espaces herbeux, laisser se (re)développer la biodiversité animale et végétales

En quoi le projet intervient-il dans la Transition Écologique ? :

Alors que l'objectif de la belle saison est de garder nos parterres herbeux les plus raz possible, c'est toute une vie, au raz du sol, qui est éradiquée, pourtant socle de la chaine alimentaire et de la qualité de nos sols.

Quel est l’impact écologique identifié ? :

- rendre la biodiversité végétale : respecter le cycle de floraison et propagation des graines pour une reproduction des végétaux naturelle et diversifiée
- rendre la biodiversité animale : les herbages sont une mine de vie énorme pour les insectes et petits animaux. Chacun d'eux contribue à la chaîne alimentaire et à la vie du sol (donc de notre environnement, jusqu'à l'air que nous respirons).
- le fléau des moustiques en Gironde : par manque de prédateurs, les moustiques et leurs larves se multiplient : les herbes hautes habitent les plus grands consommateurs de moustiques !
- stop à l’arrosage de nos parterres herbeux : les herbes hautes sont plus résistantes face à la sécheresse et offre de l'ombre au sol, donc moins d'évaporation. Les racines, plus longues, facilitent la rétention de l'eau. La vie dans les 30cm sous terre peut alors reprendre, en particulier pour les lombrics, dont la disparition inquiétante aura un impact significatif sur toute la chaine alimentaire et la qualité des sols.
- stop aux tondeuses à gazon, consommatrices de carburant (et génératrices de nuisances sonores)
- cycle de l'azote respecté : les herbes et plantes assimilent en totalité l'azote du sol pour le restituer naturellement et de façon organique lors de leur fane.

En quoi est-il innovant et exemplaire ? :

depuis des décennies, l'objectif de nos paysagistes et communes est d'entretenir de beaux parterres de gazon, parfaitement raz.
Ne plus tondre, c'est prendre l'initiative de placer la biodiversité (et donc la vie) devant nos représentations esthétiques.
Les premières communes (comme toulouse) ont pris ce tournant. Pessac pourrait suivre cette tendance avant-gardiste avant la prise de conscience généralisée sur cette thématique.

Dans quel intérêt, pour le territoire de Pessac, le projet intervient-il ? :

Ce projet intervient dans l'intérêt de tous, Pessacais, humains, insectes, plantes,...

Quels sont les besoins nécessaires pour la réalisation du projet ? :

retrouver un nouvel emploi aux jardiniers-tondeurs...
=> ils peuvent ramasser les déchets dans les zones les plus naturelles ? sensibiliser le public ?
Informer le public de l'initiative de la mairie à travers de l'affichage sur les parterres herbeux notamment

Planning prévisionnel :

dès aujourd'hui.
eventuellement, un temps fort de lancement du "projet"

Détail du Coût du projet :

ne plus tondre du gazon ne fera que faire économiser de l'argent à la collectivité.
reste à imaginer comment ne pas détruire des emplois existants
Il peut y avoir un coût de communication autour du projet, qui permettrait par la meme occasion d'amener les citoyens à réfléchir sur la pertinence de tondre le gazon de son propre jardin.
A titre personnel, vous pouvez compter sur moi pour relayer cette communication

Quelles difficultés pensez-vous rencontrer et comment pensez-vous les surmonter ? :

quelques citoyens râleront probablement de ne plus voir les parterres parfaitement tondus toutes les semaines. Nous ferons de l'affichage sur les parterres pour signaler l'initiative et expliquer les enjeux ecologiques.
Eventuellement, nous semerons quelques graines de fleurs des champs pour apporter une nouvelle esthétique aux espaces herbeux

Comment voyez-vous le projet sous 1 an ? :

retour de la biodiversité animale et végétale et chute drastique des moustiques
une économie de X K€ réalisée par la collectivité, à réintroduire vers de nouveaux projets de sensibilisation des citoyens :)

Notes ou commentaires particuliers à ajouter :

tondre du gazon en 2019 : caprice de citoyens ou aberration subit de tous ?

Publiée automatiquement
Créé il y a 3 mois par Mathieu Préel