Pourquoi certains projets ne sont pas soumis au vote ?

Un certain nombre de propositions déposées dans le cadre du Budget participatif n'ont pas été retenues par le jury et soumises au vote. Afin de vous informer en toute transparence, voici un récapitulatif complet des propositions non retenues, ainsi que les raisons motivant ce refus.
Rappel : dépenses d'investissement : achats de matériels durables, construction ou aménagement de bâtiments, travaux d’infrastructure...

Proposition  : Permettre aux personnes qui rentrent tard du travail et/ou qui habitent loin d'une boulangerie d'avoir du pain frais !

L'idée serait de positionner des distributeurs de pain frais dans certains endroits stratégiques de Pessac (à définir en fonction de la densité de population et de l'éloignement vis-à-vis des boulangeries). Cela suppose aussi de monter des partenariats avec des boulangeries, qui viendraient alimenter chaque jour le distributeur en pain frais.
Motivation du refus : Projet commercialen dehors de l'objet du Budget participatif. Cette action ne peut être engagée que par un professionnel.

Proposition  : Adoucir la circulation et sécuriser les déplacements doux

Aménagement de plateaux au carrefour avec rue siegfried et rue ferme expérimentale et piste cyclable
Motivation du refus : Les travaux de voirie et de signalisation sont en dehors de l'objet du Budget participatif. A étudier dans le cadre de l'aménagement de la voirie.

Proposition  : Partager des connaissances politiques et économiques

L'idée de ce Comité est de permettre à tous d'accéder aux connaissances politiques, historiques et économiques pour affûter son jugement et devenir plus philosophes. Notre société moderne va progressivement passer d'une économie de production/consommation à une économie de la connaissance et c'est par l'élévation générale du niveau d'information et de culture des citoyens que cette transition se fera naturellement. Le Comité d'Education Populaire de la ville de Pessac serait une association qui aurait l'aval de la mairie et un budget annuel afin d'organiser des rencontres et des conférences accessibles à tous. Cliquez ici pour lire la suite de la description.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Il ne concerne pas la réalisation d'un équipement collectif. Ce projet peut, par contre être porté par une association.

Proposition  : Proposer une activité sportive aux plus petits

La ville accueille un excellent club d'athlétisme au sein du stade André Nègre. Malheureusement, faute d'équipement et d'encadrement spécifique, ce sport n'est accessible qu'à partir de 6 ans. Les sections "baby athlé" sont accessibles dès 3 ans et permettent aux plus petits de prendre goût au sport, de développer leur motricité et de pratiquer au grand air. L'environnement vert, la proximité des salles sous les tribunes pour abriter les activités par temps de pluie, font du Stade André Nègre un endroit idéal pour créer une telle section. Il manque pour cela du matériel adapté et une formation pour qualifier un éducateur dédié aux plus petits.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Projet nécessitant une organisation par une association sportive Projet intéressant à étudier par ailleurs.

Proposition  : Effectuer le ramassage du verre pour inciter les personnes à utiliser et recycler le verre

Le verre est l'un des rare matériau 100% recyclable et, malgré cela, tout le monde ne le recycle pas. Et pour ceux qui le recyclent, ça peut être assez contraignant de le stocker puis de l'amener aux bennes communes.
C'est pour cela que je propose la mise à disposition pour chaque habitant d'une poubelle spécifique pour le verre qui serait ramassée par camion poubelle une fois par mois par exemple. Cela pourrait inciter les personnes à acheter leurs produits dans des bocaux en verres et à les recycler après utilisation.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Projet qui n'entre pas dans les compétences de la Ville de Pessac.

Proposition  : Aller plus loin dans la logique de compostage

Aujourd'hui, la Ville de Pessac et Bordeaux Métropole propose à chaque habitant un composteur. Cette initiative écologique permet de réduire d'au moins 30% nos déchets, et mon expérience, depuis septembre 2018, est très positive.
Pour aller plus loin, je pense qu'il serait judicieux de permettre aux citoyens de réutiliser aussi les branches résultant des tailles. Or, un broyeur coûte assez cher et prend de la place : pas facile de s'équiper seul ! En revanche, c'est typiquement le genre d'achat collectif qui a du sens. Il me semble que la mise à disposition d'un broyeur sur le site du Bourgailh (site déjà symbolique) serait très pertinente : encouragement au compostage, voire à l'utilisation des branches broyées pour faire un paillis et donc arroser moins en été. Une suite logique à la mise à disposition de composteurs, et un vrai geste écologique.
Motivation du refus : Action déjà réalisée. Bordeaux Métropole propose déjà la mise à disposition de broyeurs à végétaux pour des groupements de particuliers.

Proposition  : Diminuer le gaspillage alimentaire au restaurant scolaire

Les enfants en élémentaire de l'accueil périscolaire de Saint Exupéry ont compté plus de 1000 poches poubelles jetées dont un tiers pour les déchets alimentaires sur une année scolaire. Ils proposent que les enfants qui mangent au restaurant scolaire disent tous les lundis matin si ils ont une grande faim ou une petite faim par rapport au menu proposé pour la semaine suivante. Lorsqu'ils passent à table ils prennent une carte "petite faim" ou grande faim" en fonction de ce qu'ils ont décidé une semaine plus tôt. Sur l'école les enfants se servent seuls leur entrées, ils devront tenir compte de leur carte pour se servir en conséquence. Comme cela les commandes de repas correspondent aux envies et besoins des enfants. Cela ne demande pas d'investissement.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Le projet sera néanmoins à étudier par la direction de l'éducation.

Proposition  : Baisse du gaspillage alimentaire

Les enfants de l'école élémentaire de Saint Exupéry, proposent de réfléchir ensemble à des menus pour les enfants de Pessac. Le but étant de lutter contre le gaspillage alimentaire et de réfléchir à des menus équilibrés qui donnent envie de goûter et de finir son assiette.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Le projet sera néanmoins à étudier par la direction de l'éducation.

Proposition  : Lutter contre le suremballage

Les enfants aiment les goûters dans les accueils périscolaire. Ils se posent la question des suremballages. Par exemple, dans une poche pour 6 briochettes il y a, à l’intérieur 6 emballages. Ils proposent de réaliser certains goûters sur les accueils.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Le projet sera néanmoins à étudier par la direction de l'éducation.

Proposition  : Augmenter le taux de recyclage de la ville de Pessac

Réalisation et distribution dans les boîtes aux lettres d'un prospectus simple, compréhensible et instructif pour sensibiliser les Pessacais au tri de leurs déchets. Encore trop nombreuses sont les personnes qui croient que le bois, le polystyrène, les films plastiques, les encombrants... rentrent dans le circuit du recyclage en les déposant dans les bacs verts.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Des actions de sensibilisations sont déjà menées par Bordeaux Métropole et la ville.

Proposition  : Faire ralentir les voitures aux abords du lotissement Des Domaniales

Au niveau de la sortie du lotissement des Domaniales (avenue les Domaniales) et de la rue de la Poudrière, les voitures vont nettement plus vite qu'à 50 kmh... Sans aller jusqu'à mettre des ralentisseurs (nous en avons partout dans ce quartier, ce qui nuit au confort de conduite), il serait peut-être intéressant de mettre des bandes rugueuses des 2 côtés de ce carrefour. Cela pousseraient les conducteurs à ralentir, sans pour autant gêner leur conduite. Pour info, des bandes rugueuses ont déjà été posées un peu plus loin sur la route de la poudrière en destination de St Jean D'Illac.
Motivation du refus : Travaux de voirie et de signalisation hors objet du Budget participatif. A étudier dans le cadre des aménagements de voirie.

Proposition  : Suppression des priorités à droite

Le centre ville et l'hyper-centre disposent de nombreuses intersections sans signalisation, donc avec respect de la priorité à droite.
Ces secteurs sont très passants (sortie de La Poste sur l'avenue R. Chaumet, sortie  de la place Tillion sur la rue A. Pujol, sortie de la place de la Veme Republique sur l'avenue L. Laugaa, etc...), or très peu de personnes respectent ces priorités. L'idée serait de matérialiser ces priorités par une signalisation au sol ou aérienne (STOP, céder le passage....).
Motivation du refus : Travaux de voirie et de signalisation hors objet du Budget participatif. A étudier dans le cadre de l'aménagement voirie.

Proposition  : Investissement collectif pour promouvoir la culture au coeur du quartier.

L'installation d'un Kiosque à musique au cœur du quartier Châtaigneraie Arago vient s'inscrire en lien avec les différents projets culturels du territoire. En l'occurrence, l'arrivée d'écoles de musique à la médiathèque, le développement du projet "Orchestre à l'école" du collège François Mitterrand, les projets cultures produits par les enfants du Centre social de la Châtaigneraie et par ailleurs des joutes oratoires en lien avec la prestation des élèves du Lycée Philadelphe de Gerbe au concours d'éloquence et ce ne sont que des exemples. La culture serait ainsi accessible à tous notamment aux nombreux habitants qui n'ont pas la possibilité d'aller voir des spectacles, ce serait aussi un lieu qui permettrait de promouvoir les talents des habitants du quartier. En objectif connexe, on peut espérer que ce lieu soit aussi , le lieu de rassemblement des jeunes qui quitteraient ainsi les hall d'immeuble. Il pourrait leur être présenté aussi comme un lieu partagé où ils auraient leur place.  Il faudrait intégrer à la réalisation un atelier Chantier d’insertion spécialisé dans la construction d’ossatures bois. L’emplacement possible est situé 42 avenue de la Chataigneraie sur l’espace vert derrière l’église Saint Jacques face au Centre social sur un terrain appartenant au Bailleur Domofrance.
Motivation du refus : Projet trop important dépassant les limites des financements du budget participatif. Ce projet pourra être étudier dans le cadre des projets d'aménagements de ce quartier.

Proposition  : Proposer aux pessacais un espace de baignade, lieu de balade et de rencontres, créer un espace de biodiversité

Les aires de baignades naturelles sont un succès sur la Métropole. Elles en sont mêmes victimes car trop fréquentées à la belle saison. Imaginée au coeur du parc du Bourgailh, cet espace d'eau serait à la fois espace de balades, d'observation de la nature, mais aussi de loisirs et baignade.
Motivation du refus : Le site du Bourgailh ne se prête pas à ce type d'aménagement. il y a de nombreux problèmes techniques et sanitaires à résoudre. Très difficilement réalisable et d'un coût très important, au delà des financements du budget participatif

Proposition  : Doubler la rocade voiture d'une rocade vélo/trotinette

Permettre aux cyclistes +trotinetteurs de faire facilement le tour de Bordeaux+métropole le long de la rocade, faciliter ainsi le cylclisme, et limiter les déplacements en voiture. Vu les bouchons, les cyclistes iraient aussi vite qu'en voiture et seraient donc incités. Comme il y a de plus en plus de vélos / trotinettes électriques, même si il y a des ponts enjambant les échangeurs, ce serait faisable. Et pourquoi pas une "voie verte vélo/trotinettes/piétons" toute réalisée en hauteur?
Motivation du refus : Cette piste existe déjà sur le territoire de Pessac.

Proposition  : Réduire le nombre de voitures aux abords des écoles

L'idée est de développer soit des circuits de pédibus soit de faciliter l'usage des vélos pour aller à l'école. Ceci permettra de réduire le nombre de voitures aux abords des établissements scolaires source de difficultés de circulation et d'accidents.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Il nécessite une organisation associative pour le mettre en oeuvre. Le projet peut être redirigé vers l'appel à projets Pessac Durable si les porteurs le souhaitent.

Proposition  : Développer des liens sociaux de proximité par le biais d'activites sociales,culturelles,ou educatives etant accessibles au public

Le jardinage solidaire collectif d'un terrain parfois laissé à l'abandon, améliore le cadre de vie et permet les échanges entre personnes d'origine géographique, de milieux sociaux et d'ages différents , favorisant d'autre part l'exercice physique et la détente en plein air. Le respect de l'environnement est une valeur forte de ce jardin en mettant en évidence le choix des végétaux adaptés au sol et au climat, la compostage , la récupération de l'eau de pluie ,et la technique des cultures associées.cela sera un lieu d’éducation à l'environnement pour enfants et adultes qui y apprendront et découvriront la botanique. C'est un lieu d'initiative citoyenne,un jardin créé par les habitants, enjeu de quartier"vert". les jeunes peuvent découvrir les enjeux environnementaux et sociaux d'une ville et quartier "vert". il permet de nouer des liens avec ses voisins de tous ages,s'ouvrir à de nouvelles connaissances et d'agir ensemble dans un but commun.c'est un lieu de rendez vous idéal pour des ateliers de rencontre et de partage.un choix de développement de l'agriculture locale et de proximité tout en gagnant en autonomie alimentaire.une première réunion d'information a déjà été organisée au sein du local de Mamboko à Macedo.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Il nécessite une organisation associative pour le mettre en oeuvre. Le projet peut être redirigé vers l'appel à projets Pessac Durable si les porteurs le souhaitent.

Proposition  : Ramasser des oeufs frais entre voisins

Nous avons pas tous un jardin pour avoir une ou deux poules afin de pouvoir ramasser des œufs frais.
Installer un poulailler collectif c’est accueillir quelques poules sur un terrain enherbé muni d’un abri. L’entretien et la récolte des œufs se font collectivement. Ces animaux, bien adaptés à la vie en ville, n’ont besoin que d’une petite de surface pour vivre. La poule est très sociable et offre des nombreux services avec un minimum de soins. Remettre une partie de "la FERME" en ville…
Le poulailler partagé représente un véritable lieu de rassemblement qui permet aux habitants de se retrouver et de pratiquer l’élevage des poules, cela permet de créer des liens et de partager des moments ensemble tout en pratiquant une activité, que ce soit en famille, entre amis ou entre voisins. Cliquez ici pour lire la suite de la description.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Il nécessite une organisation associative et beaucoup de disponibilité pour le mettre en oeuvre. Le projet peut être redirigé vers l'appel à projets Pessac Durable si les porteurs le souhaitent.

Proposition  : Les jardiniers se mobilisent pour offrir un espace plus accueillant et plus agréable au quotidien.

Plusieurs actions menées par les jardiniers eux-mêmes, seront l’occasion de créer des liens et d’embellir ces espaces de jardinage citoyen : fleurissement des allées, pose de belles « clôtures girondines » et installation de citernes de récupération d’eau de pluie.
Nous serons accompagnés sur la partie technique par des professionnels du domaine, l’association « Place aux jardins » qui sera chargée de mettre en œuvre des chantiers collectifs, et d’apporter un appui individuel aux jardiniers qui choisiront de poser eux-mêmes une clôture sur leur parcelle, ou d’installer une citerne.
Motivation du refus : Projet de fonctionnement en dehors de l'objet du Budget Participatif (investissement uniquement). Le projet peut être redirigé vers l'appel à projets Pessac Durable si les porteurs le souhaitent.